SHARE

Rodrigues – Là où le temps s’arrête!

A quelques 11 kms à vol d’oiseau, une petite île préservée, authentique, Rodrigues; voisine de l’Ile Maurice mais pourtant si différente. Accueillante, c’est une terre dont la population semble avoir comme devise:’Trankil’ – mot créole pour tranquille! Le temps semble à l’arrêt! Personne ne fait attention aux aiguilles d’une montre, d’ailleurs, d’aucuns diraient que les habitants n’en possèdent pas! D’une bienveillante nonchalance, le Rodriguais vit sa vie sans faire attention à vous tout en étant toujours prêt à vous renseigner au besoin.

Le rythme de vie sur l’île est calme, une douceur de vivre qui n’a pas son pareil et qui se ressent dans l’intonation même des conversations rodriguaises. On y dîne à 19h00, pas plus tard! Et le réveil se fait au chant du coq! A 21h00, la capitale Port-Mathurin est déserte! En circulant à travers l’île en soirée, vous croiserez peut-être une ou deux voitures… probablement des estivants en vadrouille. Attention! Les trois seules stations-service existantes à Rodrigues ferment toutes à 15h00 le dimanche et jour férié! De quoi vous donner une idée du mode de vie paisible qui règne sur l’île. Cela ne gêne personne vu que la majorité de la population rodriguaise s’adonne à la marche à pied.

Les animaux domestiques circulent librement dans les près et vallons: vaches, poules, chèvres, moutons, cochons…tous insensibles à la beauté du paysage à couper le souffle! Tout ceci dans un joyeux tintamarre dès l’aube. Rodrigues se découvre en scooter, voiture ou tout simplement à pied à l’instar des locaux, pour les plus aguerris, car les côtes sont abruptes. Silloner les routes de notre île voisine, est un vrai plaisir pour les yeux. Le camaieu de bleus des lagons offre un spectacle saissisant, tantôt bleu, tantôt vert émeraude… les plages pratiquement désertes même le dimanche ou jour férié reste un grand mystère. Ici une magnifique crique: Trou d’Argent, là, la Baie Topaze, autant vous dire qu’en matière de dépaysement, il n’y a pas mieux!

Dès la descente d’avion, Rodrigues donne le ton! Le plastique est interdit sur l’île! La propreté de l’île saute tout de suite aux yeux. Ici, on privilégie le bio; on fait la part belle aux produits locaux.  Chaque Rodriguais possède son petit lopin de terre où il nourrit ses animaux et cultive son potager. Aubergines, maïs, oignons, manioc, cacahuètes, fruits à pain, papayes, limons, fruits de la passion… On y trouve aussi avec grand plaisir, les fruits oubliés tels que le jamblon, le jean bourgeois… que vous découvrirez dans les confitures ou jus de fruits qui vous seront servis au petit déjeuner. Et, tout le long de votre séjour, dans vos assiettes, trôneront les fruits du verger, les produits de la pêche locale, plus particulièrement les ’zourits’ (pieuvres) des fameuses pêcheuses d’ourites, de la charcuterie rodriguaise: définitivement, que du 100% local.

Contrairement à l’Ile Maurice, les plats locaux se dégustent avec du maïs moulu à la place du riz. Des haricots rouges locaux, une daube d’ourite (poulpe) ou une rougaille de saucisses, accompagnés de leur fameux citron aigre doux et du piment de Rodrigues, un des plats les plus prisés ici. Leur ‘Zi limon’ (limonade) reste un incontournable lorsqu’on visite l’île sans oublier, le petit punch rhum-limon du jardin, très apprécié à l’apéritif et, qui vous donnera l’impulsion nécessaire pour vous joindre aux danseurs de séga “tanbur” (tambour) Rodriguais (différent de celui de l’Ile Maurice).

Les Rodriguais très doués pour l’artisanat crée une palette de produits artisanaux à emporter dans ses valises. A base de ravenal, écorces de cocotiers ou de palmiers, de vacoa, de bois de tecoma, pour ne citer que ceux là; leur savoir-faire met à votre disposition, des ‘tant’ (paniers), chapeaux, plateaux, objets de décoration divers, bijoux, tableaux … Les produits provenant de leur ruchers, bios et naturels, doux au palais, fameux pour le corps, méritent que l’on y fasse une petite place dans ses bagages: miel à l’eucalyptus ou au baume du Pérou, bonbons ou fondants au miel, savons et crèmes hydratantes, propolis… Ne surtout pas passer à côté de la tourte rodriguaise qui se perpétue à travers les générations! Au marché de Port Mathurin, dès l’aube le samedi, vous trouverez certainement de quoi faire vous faire plaisir au milieu du chaleureux bazar coloré.

Rodrigues est somme toute, une île qui se visite à travers les randonnées, où la rencontre avec la population locale discrète et authentique, vous laissera des souvenirs indélébiles. Quelques initiés de sports de glisse trouveront leur bonheur en s’adonnant volontiers à la pratique du kitesurf ou de la planche à voile dans un cadre digne d’une carte postale.  Comptez sur la générosité du Rodriguais à qui vous demanderez un peu de citronelle et qui vous rapportera le plant entier! En toute confiance, vos clés de voiture peuvent rester sur le véhicule sans aucune crainte de vous retrouver finir le trajet à pied!

Le temps d’une courte pause, pourquoi ne pas imiter le Rodriguais en enlevant vos montres? Promenez vous avec indolence en prenant un bon bol d’oxygène, savourez le temps présent, connectez vous harmonieusement avec Mère Nature, et repartez avec le souvenir de cette population unique qui vous aura redonné l’envie de ralentir le pas et de profiter de chaque moment de la vie avec volupté…

NadElle

Maurice: Une Expérience Sud Sauvage

Related Posts

Latest Posts