SHARE

Ile Maurice – Fête du Printemps « gato lasir »

Le « gato lasir » un incontournable de la Fête du Printemps à l’Ile Maurice, est à l’origine connu comme le « Nian Gao ». « Nian » qui signifie année et « Gao » signifiant haut. Selon les croyances, tout événement qui se produirait dans la vie de la personne qui le déguste, devrait passer à un niveau supérieur pour la nouvelle année. C’est un grand classique des pâtisseries chinoises, bien prisé des Mauriciens. Nous les trouvons plus particulièrement aux environs de la fête du Printemps, sur les rayons des grandes surfaces à l’île Maurice.  A savoir que dans le temps, ce petit gâteau de couleur marron, était uniquement offert, à la grande joie de la population, par nos compatriotes de la communauté chinoise lors de la Fête du Printemps.    Fait à base de farine de riz, de sucre, de zestes d’oranges et parfois de miel, il était alors confectionné par les familles bien à l’avance afin de pouvoir en offrir aux voisins, amis et connaissances.

Quelques semaines précédant la fête, toute la famille met la main à la pâte pour la confection traditionnelle de ces délices de couleur marron. La recette passée de génération en génération par les ancêtres arrivés de Chine, est suivie à la lettre. Le processus est fastidieux car il requiert une cuisson au bain marie qui peut durer cinq bonnes heures. Et, c’est pour cette raison que la nouvelle génération fait appel aux spécialistes pour leur commandes personnelles. Traditionnellement, la veille et le jour du Nouvel An Chinois sont réservés aux célébrations et aux repas familiaux, ainsi qu’aux cérémonies des ancêtres, après quoi, les familles font le partage des « gato lasir » et, plusieurs autres spécialités chinoises telles que les « gâteaux la lune, gâteaux cravattes, « gato zorey », zinzli, ou chipecks ».

A pareille période, si vous vous aventurez à Chinatown, berceau de la culture chinoise, situé à Port-Louis, vous y noterez une surprenante effervescence. Au détour des ruelles, vous trouverez plusieurs adresses où toutes ses délicieuses pâtisseries attendent d’être dégustées. Ce serait fort intéressant de demander l’origine de chaque différent gâteau, car ils proviennent de plusieurs parties d’Asie. Autant de friandises faisant de la Fête du Printemps à la mauricienne, un moment de partage authentique et de pur bonheur pour l’ensemble des Mauriciens et des visiteurs saisonniers.

N’oubliez pas de souhaiter à nos commerçants avenants et souriants, ainsi qu’à nos compatriotes de la communauté chinoise dans son ensemble : KUNG SHEE FAT CHOY !

Ile Maurice - Notre Sud sauvage : Riambel et plus encore…
Certification SP Sustain de Sanderson Phillips