SHARE

#Lesaviezvous? Faits fascinants de l’histoire de l’Ile Maurice : Le Dodo

Sir Thomas Herbert, un gentleman anglais qui débarqua à l’île Maurice le 10 juin 1628, de retour de Perse, fut le premier à appeler le dronte : Dodo, dérivé du mot portugais doudo qui veut dire stupide.  Endémique de l’île Maurice, le dodo disparut à la fin du XVIIe siècle et reste emblématique.

Triste et sombre en apparence, le cri du Dodo tel qu’affirmé par Gauche était semblable à celui d’une oie.  La femelle ne pondait qu’un œuf à la fois, déposé sur un tas d’herbes sèches en forme de nid. L’estomac du Dodo était fougueux et pouvait digérer les pierres pour triturer ce qu’il consommait de dur.  Il vivait, en effet de ces péricarpes extrêmement durs du Pandanus, qui était pour lui sa nourriture ordinaire.

L’expression : « Aussi mort que le Dodo », signifie quelque chose qui a complètement disparu de la surface de la Terre!

Lza M Natur

Source principale : Les oiseaux disparus des Mascareignes par Albert Pitot – Mauritius Illustrated  compilé et édité par Allister Macmillan

Une immersion dans la capitale: La Rue Desforges, Port-Louis – Ile Maurice
epices6 indispensables et bienfaits dans la cuisine mauricienne : le naturel qui soigne (1ère partie)

Related Posts

Latest Posts