SHARE

Ile Maurice: Un mariage tamoul traditionnel – Partie 2/2

La cérémonie de mariage tamoul a commencé en implorant le Dieu Ganesha, qui est vénéré au début de chaque cérémonie sacrée, afin d’éliminer tout obstacle et apporter réussite dans la vie du nouveau couple. Un rite appelé Arasani kaal Nadudal, est accompli par trois dames représentant les trois déesses principales de l’hindouisme: Parvati, Lakshmee et Sarasvathi. Elles ont allumé une lampe et planté un arbre, symbolisant une nouvelle vie.

Peu de temps après, les mariés ont revêtu leur tenue de mariage traditionnel du sud de l’Inde et sont venus s’asseoir sur un petit tabouret à côté du prêtre. Vêtue d’un sari rouge et blanc, la mariée avait une parure florale spéciale dans les cheveux et des bijoux sur la tête, le cou, les avant-bras et les poignets. Je pouvais voir les parents et les frères et sœurs des mairés très impliqués dans les rituels, se tenant tout près, ils remettaient les objets nécessaires pour la cérémonie. Après un certain temps, le marié a noué autour du cou de la mariée un fil jaune appelé Mangalya Poojai (également connu sous le nom de Thali), et ceci a marqué l’union sacrée du couple. Il a appliqué de la poudre de Kumkum sur le front de la mariée, symbolisant  son statut de femme mariée et ils ont échangé des guirlandes de fleurs.

Tout comme en Inde, aucun sacrement de mariage n’est complet à moins que le rituel des sept pas et des vœux prononcés en présence du feu ne soient accomplis. Le marié à ce moment-là, prit officiellement la main de la mariée et la précèda pour les sept pas. Ils ont fait trois fois le tour du feu sacré comme symbole de leur parcours ensemble. Au cours de ce rituel, le marié a placé un mindji (un anneau d’orteil) sur le deuxième orteil de chaque pied de la mariée. Cet anneau symbolise l’état matrimonial de la nouvelle mariée et leur fidélité mutuelle.

Ils ont échangé leurs sièges et une petite plaque dorée a été attachée sur leur front par leurs oncles respectifs. A la fin de la cérémonie, après avoir reçu la bénédiction de leurs parents, tous les convives ont été invités sur la scène pour donner leurs bénédictions en lançant des pétales de fleurs aux jeunes mariés. Toute la famille et amis ont quitté le temple pour Le Virunthu, la réception du mariage qui a eu lieu dans une salle voisine. Ce mariage a véritablement incarné le mélange exotique des cultures mauriciennes. Bien qu’il s’agisse d’un mariage tamoul, ils étaient vêtus à l’ européenne, les hors d’ oeuvres étaient composés de plats chinois et nous avons fait la fête au rythme de la musique locale, le séga. Un déliceux dîner composé de plats du sud de l’Inde et un DJ, donnèrent le ton pour une soirée exceptionnelle.

Enfin, j’ai assisté à la célébration Vindu, un événement organisé un jour après le mariage, où la mariée vient pour la première fois chez ses parents accompagnée de son mari. Ils ont été royalement accueillis et se sont assis dans une zone spécialement décorée. Selon la tradition, nous avons mangé du curry de bouc avec du riz et du dhal (lentilles jaunes). Les jeunes mariés n’étaient autorisés à manger qu’après avoir reçu de l’argent de leurs proches. Enfin, avant de partir, la mariée a enlevé la perche de bambou qui avait été placée dans la cour avant le mariage pour éliminer tout obstacle pendant l’événement.

Zafi

Ile Maurice: Un mariage tamoul traditionnel – Partie 1/2
Ile Maurice-Poudre d’Or–La douceur de vivre!

Related Posts

Latest Posts