SHARE

Une des Raisons pour visiter l’île Maurice: Histoire… un moyen d’aller à la rencontre de notre peuple

L’île Maurice toute entière regorge d’histoire à chaque coin et recoin. Mahebourg, village nommé après Mahé de Labourdonnais, alors gouverneur français, Aapravasi Ghat, qui retrace l’arrivée des engagés hindous, Le Morne Heritage, classé patrimoine mondial de l’UNESCO fait lui, mémoire aux esclaves marrons d’Afrique. Grand Baie, Poudre d’Or, Curepipe, noms de villes et villages évoquant l’occupation française, Phoenix, New Grove, Rose-Hill, celle du temps des Anglais.

Découverte par les Portuguais, l’on aurait tendance à oublier que l’île a été occupée par les Arabes et les Hollandais avant l’arrivée des Français en 1715, puis des Anglais en 1810, desquels nous obtiendrons l’indépendance en 1968. La canne à sucre introduite par les Français verra débarquer des engagés d’Inde, de Chine et d’Afrique qui constitueront la population mauricienne si éclectique.

De ces différentes occupations, nous retiendrons plusieurs héritages religieux : Les pagodes chinoises de Port-Louis nous transportent directement en Chine millénaire alors que les mosquées font écho à la culture musulmane. Les églises catholiques, Church of England pour ne citer que celles-là nous rappellent certainement que nous avons été subséquemment une colonie francaise, puis anglaise.

La bataille navale au large de Grand Port en 1810, sera l’unique victoire navale française des guerres napoléoniennes. Lors de cette bataille, les capitaines ennemis, Willoughby pour la force anglaise et Duperré pour l’armée française, sévèrement touchés, furent soignés côte à côte dans une maison coloniale à Mahebourg (qui deviendra ensuite notre Musée naval et historique). La statue de Mahé de Labourdonnais (dont la copie se trouve à St Malo- France) jette un regard bienveillant sur notre capitale et nous rappelle ce gouverneur d’antan qui participa grandement au développement de notre île. Pierre Poivre, illustre botaniste nous laissera en héritage le beau Jardin des Pamplemousses et y introduira plusieurs épices.

De l’occupation anglaise, nous obtiendrons en héritage l’anglais devenu jusqu’ à présent, la langue administrative officielle du pays. En déambulant à travers notre île, vous remarquerez certaines rues aux noms évocateurs : Sir William Newton, St James, Sir Winston Churchill ou encore le Pont Cavendish à Mahebourg, construit initialement en bois dans les années 1850, il fut reconstruit en 1911. Le Fort Adélaide ou Citadel Fort, érigé en 1835 afin de protéger des ennemis, l’armée britannique. Le Military Gymkhana Club, situé à Vacoas, initialement construit au 19ième siècle pour servir de Service Club aux officiers britanniques, est aujourd’hui un Club de Golf très prisé des Mauriciens. Le Champ de Mars, inauguré en 1812, est notre unique hippodrome, légué par les Anglais et où se déroulent encore à ce jour, des courses hippiques qui attirent plus d’un.

Ce petit aperçu historique de notre île a pour but de vous inciter à vouloir découvrir davantage les anecdotes et nombreux récits qui nous renvoient aux différents pans de notre histoire. L’île Maurice, somme toute petite par sa taille, a néanmoins tant à dévoiler…

NadElle

mangroveSurprenante, cette petite Mangrove qui deviendra grande!
Entretien avec un passionné de photographie d’oiseaux à l’île Maurice

Related Posts

Latest Posts