SHARE

Souvenirs du passé: Le chemin de fer

Il nous est difficile d’imaginer qu’avant Mauricio, le métro qui relie actuellement la ville de Rose-Hill à Port-Louis, nos ainés ont eux vu nos routes aménagées d’un chemin de fer au début du 19ème siècle. Le train ralliait au départ une ligne du nord menant de Port-Louis à Mapou et celle du centre qui partait de Port-Louis à Mahébourg. Plus tard, d’avantage de lignes verront le jour pour rallier d’autres villes.

A la base, cette initiative a pris forme afin de convoyer le sucre produit sur nos propriétés sucrières jusqu’au port pour l’exportation vers d’autres cieux. Un gain de temps car l’acheminement se faisait jusqu’ alors par traction animale. La production de sucre était à cette époque, la première industrie de l’île Maurice qui rivalisait avec les plus grands du monde pour cette même denrée, dont l’Inde et le Brésil.

Beaucoup de mauriciens se souviennent avoir emprunté ce mode de transport pour aller à l’école ou au travail dans la capitale de l’île Maurice. Après cent ans d’opération, le gouvernement d’alors n’eut d’autre choix que d’écrire le fin mot de notre réseau ferroviaire, le coût des opérations devenu de plus en plus onéreux et d’autres moyens de locomotions moins coûteux ayant fait leur apparition.

Le dernier train verra une affluence de passagers dont de nombreux enfants pour leur premier ou dernier voyage en train. Un souvenir qui restera bien gardé. A la gare de la ville de Quatre-Bornes, l’adieu au train fut ponctué de discours et de pétarades. Vous trouverez au musée de Mahébourg, un ancien wagon (en attente d’un peu de réhabilitation), rare vestige du temps où le train sillonnait encore l’île Maurice.

NadElle

Souvenirs du passé ! - ‘Marsan dile’
traditional mobile newspaper sellerSouvenirs du passé ! - “Marsan Boutey”

Related Posts

Latest Posts