SHARE

La Premier League, passion des mauriciens

Pour ceux qui ne le savent pas, le football fait, en quelque sorte, partie de la culture mauricienne. Plus particulièrement le foot anglais qui est suivi de très près dans notre île. Cette passion pour le championnat anglais est transmise de génération en génération.

C’est d’ailleurs mon papa qui m’a, indirectement, fait aimer ce sport. Le voyant se mettre dans tous ses états devant la télé toutes les semaines m’a plu bizarrement. Voilà que je me retrouve dans le même bateau, à sauter de joie devant ma télé pour encourager mon équipe. Bien évidemment je connais plusieurs mauriciens qui sont tombés amoureux de ce sport de la même façon que moi.

Ce ne sont pas les 4 heures qui nous séparent de l’Angleterre qui empêcheront les mauriciens de suivre les prestations de leur équipe favorite. On accepte, des fois, de réduire notre temps de sommeil pour regarder les matches jusqu’à deux heures du matin pour encourager ces joueurs qui se trouvent à plus de 9 000 km de nous. Si ce n’est pas une preuve d’amour ça !

Cependant, en raison de la pandémie du Covid-19, la Premier League a été forcée de prendre une pause de 3 mois. Pas la peine de vous parler de ma déception lorsque j’ai appris cette terrible nouvelle ! Tout ce qui m’importait à ce moment-là, c’était la date du retour à la compétition pour pouvoir me distraire devant ma petite télé. Mais en y réfléchissant, c’était la décision qu’il fallait prendre pour ralentir la propagation de ce virus.

Malgré cette pause obligatoire, l’amour que je porte pour le foot anglais est resté intact tout comme taquiner mes amis, proches ou collègues lorsque je les croise après une performance médiocre des équipes qu’ils soutiennent. Il n’est pas exagéré de dire que cette Premier League est un feuilleton suivi minutieusement par les fans de foot chez nous.  Chacun apporte son analyse et décortique les rencontres tel un chroniqueur d’un grand journal.

Ce foot anglais possède un pouvoir inimaginable sur ceux et celles qui s’y intéressent car il a le don de rassembler et diviser en même temps. Il n’est en aucun cas surprenant de voir les membres d’une même famille supporter deux équipes rivales. On se déteste sans se détester.

Pour démontrer à quel point les mauriciens prennent le football au sérieux on n’a pas besoin d’aller loin. Les victoires des équipes qu’ils chérissent sont assez pour que vous entendiez le bruit des pétards. À croire qu’on fête le nouvel an.

Cette passion pour ce championnat est probablement un héritage que les britanniques nous ont laissé. N’oublions pas que notre petite île Maurice était une colonie britannique de 1810 à 1968. Malgré l’indépendance du pays, serait-ce une empreinte anglaise qui est restée chez nous?

YL

seaDéconfinement : Plage renouvelée à l’île Maurice
Sur la route de Grande Rivière Sud Est

Related Posts

Latest Posts