SHARE

Ile Maurice – Village de Pamplemousses: Là où le passé émeut!

J’ ai eu envie cette fois de musarder au nord de l’ île et je vous emmène dans ce village qui doit son nom aux fruits que l’ on trouvait en abondance dans la région. C’est aussi à cet endroit que vécurent certains des plus éminents hommes de notre ère coloniale Française!  J’ ai nommé Mahé de Labourdonnais, Gouverneur Général des Mascareignes dès 1735 et Pierre Poivre, célèbre horticulteur et botaniste. Ce dernier est d’ailleurs à l’origine de la création du Jardin de Pamplemousses qui abrite aujourd’hui sur 25 hectares, de nombreuses espèces rares de notre flore. Dans l’ enceinte du Jardin, Le Château de Mon Plaisir, construit pour La Bourdonnais, vaut bien que l’ on s’ y attarde.

Les abords du Jardin de Pamplemousses dégagent une atmosphère particulière avec son cimetère, le plus ancien de l’ île, car la tombe la plus ancienne, celle du premier curé de la paroisse, date de juillet 1748. Le mur d’ enceinte en pierre noire volcanique dissimule plusieurs sépultures de notables de l’ époque: Adrien d’ Epinay, homme de loi et politicien, René Magon de La Villebague, Gouverneur de l’ île, Mme Autard de Bragard, muse du poète Français, Charles Baudelaire, qui lui consacra un poème. Ce cimetière fut communément appelé le cimetière des blancs, car il fut réservé pendant la période de l’ occupation Francaise à la communauté blanche et aux “citoyens de couleur”. On y trouve également la tombe de la première femme indienne convertie au catholicisme qui avait eu droit à une sépulture chrétienne.

En face du cimetière, l ’église de St François d’ Assise, datant de 1743, troisième église historique de l’ île, est classée au titre de Patrimoine National depuis 1998. L’ancien presbytère, construit par la Compagnie Française des Indes orientales en 1742 de style colonial, est également inscrit au patrimoine national.. Bâti en pierres volcaniques avec un étage en bois et une toiture en zinc, il a servi de chapelle pendant la construction de l’église. On trouve devant l’église un buste de Mahé de La Bourdonnais et une sculpture de Paul et Virginie, assis à l’ ombre des bambous de Chine. La sérénité et la douceur de l’ endroit prêtent au receuillement.

Continuons notre balade pour un bain d’émotions au Bassin des Esclaves, un lieu où jadis, étaient entassés les esclaves afin d’être lavés puis huilés pour valoriser leur potentiel avant d’être menés au Marché aux esclaves. Placés sur une dalle en pierre, ils étaient alors vendus aux colons pour les exploitations sucrières avoisinantes telles que Mon-Goût, Mon Rocher, Beau Plan ou Bois Rouge. D’autres se voyaient affectés à la taille des pierres pour les murs et monuments d’époque ou au service de leurs maitres respectifs. Il existe à Pamplemousses, un autre cimetière, dit Cimetière des Esclaves, un peu à l’écart du village, qui est lui classé patrimoine national depuis 1999. Ce cimetière était uniquement consititué d’ une fosse commune.

A Pamplemousses, la végétation est abondante et les champs de cannes majestueux. Un autre pan fascinant de l’ histoire de l’ Ile Maurice est celui de l’ industrie sucrière. Je vous invite à rejoindre notre excursion Patrimoine Culturel pour vous y plonger en visitant le musée l’ Aventure du Sucre situé sur l’ancienne propriété sucrière, Beau Plan. Il retrace parfaitement le rôle économique de l’ exploitation de la canne à sucre à l’ Ile Maurice. Une deuxième ancienne sucrerie, le château de Villebague, située non loin, vous plongera dans un autre décor grâce à son cachet colonial. Le type d’ architecture datant de 1740 ainsi que son jardin constituent un beau voyage au temps des colonies françaises.

Un peu plus au nord, le Chateau de Labourdonnais construit en 1856 nous conte la vie d’ une famille mauricienne de cette époque. Son jardin majestueux et son verger regorgeant d’ arbres exotiques et endémiques nous incitent à nous laisser aller à la rêverie à l’ ombre d’ un arbre centenaire et à revivre les moments phares de cette escapade riche en émotions à Pamplemousses.

NadElle

Faits fascinants de l’ histoire de l’ Ile Maurice: le cimetière juif.
tea for twoIle Maurice: Prendre le thé à deux…. ou à plusieurs!

Related Posts

Latest Posts