SHARE

Ile Maurice – Un Mariage traditionnel Telugu (1/2)

Je devais avoir environ quinze ans lorsque j’ai assisté pour la première fois à un mariage Telegu.  Une des camarades de classe de ma sœur allait se marier et à ce titre, toute la famille était invitée comme c’est généralement le cas à l’Ile Maurice. En effet, son père étant un homme de renom, il semblait que tout le village était aussi invité. Selon la tradition, le vendredi matin avait lieu le rituel du Ratha qui consiste à ériger dans la cour, une perche de bambou ornée de feuilles de manguier et de canne à sucre, ce qui avait pour but d’ offrir protection pendant le mariage.

Dans l’après-midi eut lieu la cérémonie Pasupu, également connue localement sous le nom de Cérémonie du Safran. Cette cérémonie est un rassemblement très intime où seuls les parents proches sont présents. Cinq dames de la famille du marié viennent appliquer de la pâte de curcuma sur la mariée. Ce n’est qu’après, que d’autres femmes mariées, sont autorisées à lui appliquer de la pâte de curcuma. Ce rite est exécuté pour purifier le corps et l’esprit avant le rituel sacré du mariage. La mariée s’est changée dans un tout nouveau sari qui lui a été offert, et portait des accessoires assortis. Le samedi soir, nous avons été invités ainsi que tous les autres parents et amis. Vêtu d’un Sherwani de couleur bleue (tenue de mariage brodée de style indien pour hommes), son père nous a fièrement invités à entrer. La maison était magnifiquement décorée avec des ornements de différentes couleurs et des guirlandes lumineuses qui étaient assez spectaculaires le soir venu. Littéralement, la maison brillait de tous feux.

Nous sommes allés à la rencontre de la mariée, qui était assise sur un tabouret bas dans la maison. Elle était vêtue d’un beau sari dans les tons jaunes, sans aucun bijou. Fort heureusement, je me suis rappelée que personne n’est autorisé à l’embrasser ou à la serrer dans ses bras après la Cérémonie de Pasupu. Ainsi, après l’avoir félicitée chaudement, nous avons procédé au dîner dans la cour où, le reste des invités étaient déjà en train de manger. Le traditionnel 7 cari et ti puri (sept variétés de currys de légumes servis sur des feuilles de bananier) nous a été proposé et nous avons mangé avec nos doigts. Le dîner fut servi par des membres de la famille qui sont revenus plusieurs fois pour nous proposer plus de currys. Selon la tradition Telegu, on nous a également offert du rasson (une soupe acidulée et épicée), de l’appalam (une pâte frite, croustillante de farine de haricots noirs) et du sagoo (perles de tapioca) en dessert. Pour compléter le repas, nous avons mangé du takkar, une sauce épicée au tamarin et à l’ananas qui était absolument divine.

Après le dîner, il y avait une danse Bharatanatyam interprétée par deux jeunes filles magnifiquement vêtues de saris orange et vert, embellies de bijoux. Bharatanatyam est une danse classique indienne originaire de la région moderne du Tamil Nadu. Cependant, la communauté Telugu est originaire des États indiens du sud-est du Telangana et de l’Andhra Pradesh et la langue Telugu elle-même est du dialecte dravidien. J’ai aperçu la mariée sur le porche, portant sur les mains et le visage, le safran; elle regardait les festivités. Après quelques minutes, elle rejoignit les filles, dansant gracieusement. Elle était en effet une danseuse passionnée elle-même et je me suis souvenue d’elle, s’excutant lors du spectacle de notre école. C’était réjouissant de la voir s’amuser en cette dernière soirée, le jour précédant celui de son mariage.

Zafi

Ile Maurice – Culture et traditions: Ugadi le nouvel an Telegu
Ile Maurice – Un Mariage traditionnel Telugu (2/2)

Related Posts

Latest Posts