SHARE

Ile Maurice: Un mariage traditionnel Marathi – Partie 1/2

C’était samedi soir et j’étais en route pour une cérémonie de pré-mariage Marathi (de la région de Maharashtra – Inde). L’une de mes amies proches et de longue date allait se marier dans quelques jours. La veille, elle eut droit au bain à la noix de coco, un rituel de pré-mariage pour la communauté Marathi. Ce bain, administré par cinq femmes mariées symbolise la pureté, la fraîcheur et avait surtout pour but de réduire le stress de la future mariée. Après le bain, des kanawlas (gâteau sucré traditionnel de Maharashtra) ont été distribués à quelques proches présents tandis qu’un repas végétarien fut servi.

La version Marathi de la cérémonie Haldi est appelée Halad Chadavane. Cette cérémonie a lieu un jour avant le jour du mariage et revêt une grande importance pour les mariés Marathi. Le rituel s’ effectue tôt le matin avant le lever du soleil. Cinq femmes mariées appliquent du safran (pâte de curcuma) à la mariée tandis qu’une petite fille se tient assise à côté d’elle comme une petite protectrice. Mais plus important encore, la mariée reçoit en guise de protection, un morceau de citron sur un canif recouvert d’un chiffon. Elle devra le garder avec elle jusqu’au jour du mariage pour chasser le mauvais oeil et se protéger. La première partie de safran est appliqué sur une tige avant d’ en enduire la mariée à l’ aide de feuilles de manguier. L’Ushti Halad (reste de Haldi/safran) du marié est ensuite envoyé chez la mariée, où il est badigeonné sur son visage et son corps par cinq femmes mariées, symbolisant l’unité des deux corps. La prière Yajmanpan est ensuite offerte, à la suite de quoi cinq pots d’eau, représentant cinq lacs sacrés d’ Inde, sont bénis. Les pots seront bien conservés pour être utilisés le jour du mariage.

Les rituels sacrés Haldi étant terminés depuis le matin, je suis arrivée chez elle vers 19 heures où j’ai pu voir qu’une marquise avait été érigée dans la cour. Joliment décorée, il y avait un groupe musical qui jouait à l’intérieur où une dame chantait des chansons mixtes (Bollywood, Marathi, Bhojpuri). J’ai été accueillie par la mère de la mariée, vêtue d’un magnifique sari, et invitée à manger les 7 cari traditionnels (sept variétés de currys de légumes) avec du wara (puri à base de maïs) et un aamti (boisson à base de dhall), spécialités de la région de Maharashtra. Après le dîner, j’ai demandé à voir la mariée qui se préparait encore. J’ai été dirigée à l’étage et j’ai frappé à la porte de sa chambre. J’étais tellement contente de la voir que j’étais sur le point de la serrer dans mes bras quand j’ai réalisé qu’il était interdit d’embrasser ou de serrer dans ses bras une future mariée après le rituel sacré du safran. Superbement vêtue d’un sari traditionnel Marathi de couleur orange et bleu foncé, sa maquilleuse était occupée à la touche finale, et je pus constater que son maquillage était impeccable. Je suis restée quelques minutes à discuter avec elle et je l’ai aidée à épingler son châle. Lorsqu’elle fut prête, elle salua ses invités et s’assit à un endroit à la vue de toute l’ assemblée. Le groupe musical exécutait des chants et des danses alors que j’ observais la mariée qui profitait de sa dernière soirée en célibataire avant le jour de son mariage.

Zafii

Ile Maurice: Souvenirs du passé - Marsan balye - Le marchand de balais
Ile Maurice: Un mariage traditionnel marathi – Partie 2/2

Related Posts

Latest Posts