SHARE

Ile Maurice: Prendre le thé à deux…. ou à plusieurs!

L’histoire du thé à l’Ile Maurice commence avec l’introduction du thé de Ceylan en 1886. Au fil des années, ce thé sera mis au goût des tropiques avec le thé à la vanille en 1919. Le thé, une boisson très prisée des Mauriciens, un breuvage hérité sans nul doute de l’occupation anglaise. Il est de coutume chez les familles mauriciennes, de consommer du thé dès le petit-déjeuner et je ne crois pas me tromper en vous disant que le thé à la vanille est sans nul doute le préféré des Mauriciens, bien que le thé se soit conjugé en de nombreux parfums exotiques depuis. L’incontournable tasse de thé au lait prise un peu plus tard, à l’ heure du goûter reste un moment de grâce absolue lorsqu’ elle est accompagnée de bons petits gâteaux locaux comme notre fameux pudding de pain ou celui au maïs.

Assurément, le thé se décline sous plusieurs formes chez les Mauriciens et chacun y va de sa recette héritée de génération en génération. On y ajoute du cardamom, de l’anis étoilé, de la menthe fraîche du jardin ou quelque ingrédient secret et c’est ainsi que l’on perpétue les traditions. Dans le temps, le thé se consommait en vrac et était porté ébullition dans une casserole sur un feu de bois. On y ajoutait par la suite le lait de vache que le “marsan dile” (le laitier) venait déposer chaque matin. Le Mauricien se rend souvent à “lotel dite” (littéralement hôtel de thé, commerce où l’on vend principalement du thé et des gâteaux sucrés ou salés bien de chez nous) pour étancher sa soif à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit (certains ne fermant jamais leur porte). A la longue, le sachet de thé a remplacé le vrac, alors que les parfums de toutes sortes sont venus rendre le choix difficile: noix de coco, citron, fruits rouges… Egalement disponibles du thé vert, du thé glacé, des infusions, et autres produits dérivés tels que des biscuits au thé et même, du chutney au thé.

En flânant sur les hauts plateaux, vous pourrez apercevoir de grandes plantations de thé. Ces petits arbustes dépassant rarement les 1,5 mètres, d’ un vert foncé, sont plantés dans un climat tempéré, dans le plus grand respect écologique, et ne contiennent aucun pesticide. Notre thé s’exporte en Europe et en Chine. Nos courageuses ceuilleuses de thé sont à l’oeuvre aux aurores, et si vous voulez les rencontrer, il faut se lever avant le soleil! La cueillette se fait à la main. Pour découvrir les secrets de fabrication de notre thé local, rejoignez notre excursion “Racines”. Nous vous emmènerons à Bois Chéri, la première plantation de thé de l’Ile Maurice datant de 1892. Tout en appéciant un décor verdoyant et une vue panoramique sublime, vous dégusterez votre tasse de thé selon votre désir, à deux…. ou pourquoi pas, à plusieurs!

NadElle.

Ile Maurice – Village de Pamplemousses: Là où le passé émeut!
Mauritian ChefEntretien avec la Chef du Domaine de Grand Baie

Related Posts

Latest Posts