SHARE

Ile Maurice – Kan en fler!

En 1639, Les Néerlandais introduisent la canne à sucre de Java sur l’île. Au 18ième siècle, cette plante deviendra vite la source principale d’économie de l’île, mais au fil des années, la production diminue et les nombreuses propriétés sucrières ferment leur porte pour ne laisser place qu’à quatre usines encore en activité.

Lorsque la canne est presqu’ à maturité l’on voit les fameuses “Kan en fler” (fleurs de canne à sucre) qui annonçent le temps de la récolte. Le spectacle est grandiose à cette période de l’année, les fleurs blanches ou crème, prennent des teintes dorées lorsqu’elles sont caressées par le soleil couchant. En traversant l’île à cette saison, les champs de cannes à perte de vue arborant fièrement les grandes tiges virevoltant dans la douce brise, vous gratifieront d’un tableau magique que vous ne verrez qu’une fois l’an.

Dans le temps, lors des sorties en famille, lorsqu’ on voyait des champs de canne à sucre, petits et grands se délectaient en mâchant les tiges. Une tige de canne à sucre où est stocké le saccharose mesure dans les 3 mètres de haut et un pied de canne donne jusqu’ à 20 litres de jus dont 2 kilos de sucre environ. Il y a un éventail de choix de sucres à l’ Ile Maurice dont Le Muscovado, le Demerara, le sucre mélasse (pour ne citer que ceux-là), tous non raffinés et sans additifs et d’une saveur exceptionnelle. Ces sucres naturels sont de couleurs, saveurs, et odeurs différentes. Outre le sucre, notre fameux rhum mauricien que l’ on ne présente plus, est confectionné à partir de notre canne à sucre. Si vous cherchez quelquechose d’ authentique à ramener de vos vacances, notre sucre et notre rhum pourraient être de bonnes options pour faire plaisir à vos papilles gustatives et vous rappeler votre séjour sous le soleil mauricien.

Cette plante extraordinaire est utilisée dans son intégralité: Les feuilles sèchées servent pour les toitures et les vertes sont utilisées pour l’alimentation des animaux et, la bagasse est brulée pour fournir de l’ énergie. La canne fournit également des fibres, de l’ engrais, de l’éthanol ou du biocarburant. Ayant marqué l’ histoire du pays, le sucre fait à jamais partie de l’identité et du développement de l’île Maurice. Aujourd’hui cultivée sur 72 000 hectares, soit 85 % des terres arables de l’île Maurice, la canne à sucre garde une place spéciale dans le coeur de l’ ensemble des Mauriciens.

NadElle

Randonnée à l’Ile Maurice: Le Parc National de Bras d’Eau
Ile Maurice… l’amour au temps de nos ainés! 1ère partie

Related Posts

Latest Posts